vendredi 21 février 2014

Les circonstances du drame

L'accident qui a coûté la vie à Christian Brunet, artisan chauraisien de 53 ans, s'est produit le 4 juin 2009 sur le chantier de construction de L'Acclameur à Niort que l'on appelait alors « Halle des sports ».
>  Il intervenait sur une construction destinée à stocker les copeaux de bois pour alimenter la chaudière.
>  En septembre 2008, le maçon réalise cette fosse en forme de pyramide inversée en bas de laquelle se trouve une vis qui entraîne les copeaux de bois.
>  Les plaques de béton prévues sont d'une longueur telle que cela poserait des problèmes d'acheminement. De plus petites sont commandées.
>  Pour compléter les 70 cm de béton manquants en hauteur, le maçon pose des rangées de parpaings creux (blocs à bancher) dans lesquels sera coulé du béton.
>  Personne ne connaît la nature de ce béton qui devait correspondre à une qualité précise et aucun prélèvement n'a été effectué.
>  Quatre mois plus tard, l'entreprise chargée de la pose du capot (toit) intervient. Ce toit est composé d'une moitié fixe et d'une moitié qui se soulève (2 tonnes).
>  Cette entreprise sous-traite la partie hydraulique du système à Christian Brunet.
>  Le 3 juin 2009, lors d'une réunion de chantier, les étais sont posés par l'extérieur. Recommandation est faite à l'artisan d'utiliser le même procédé le lendemain pour ôter les étais après la mise en fonctionnement du système de levage avec les vérins hydrauliques.
> Le 4 juin vers 10 h, après des essais concluants de levée et descente du toit, l'artisan entreprend d'ôter les deux étais en pénétrant dans la fosse. Au deuxième, le toit de 2 tonnes s'écroule sur lui.


http://www.lanouvellerepublique.fr/Toute-zone/Actualite/Faits-divers-justice

Aucun commentaire:

Publier un commentaire