jeudi 21 juillet 2016

Il meurt après son troisième crash aérien

Le troisième accident d'ULM de Maurice Delmas a été fatal à cet homme épris de sensations fortes. Cette terrible et inexplicable loi des séries a donc connu une fin tragique hier au bout de la piste de sa passion pour le sport aérien, à Lacave. Une enquête a été ouverte par les gendarmes.
Un accident aérien a coûté la vie hier, peu avant midi, au pilote d'un ULM victime d'un crash à environ 1,5 km des hangars de l'aérodrome de Lacave.
Il s'agit de Maurice Delmas, un passionné d'aéronautique qui ne cessait de faire évoluer techniquement l'appareil à bord duquel il volait. «Il avait lui même bricolé son petit avion pour le métamorphoser en ULM et le faire homologuer comme tel. C'était devenu un ULM de type Ménestrel», détaille André Lestrade, maire de Lacave et propriétaire de l'aérodrome où s'est noué le drame. Le maire a interrompu ses vacances hier pour revenir précipitamment à Lacave. Maurice Delmas âgé de 69 ans, domicilié à Pinsac, est mort sur le coup.
Le Service mobile d'urgence et de réanimation de Gourdon (Smur), les pompiers de Souillac, Martel et Saint-Céré puis les gendarmes de Martel se sont rendus sur le lieu du drame. La piste a été momentanément fermée pour les besoins de l'enquête confiée à la Brigade de gendarmerie des transports aériens de Toulouse. Les gendarmes toulousains s'appliquent actuellement à déterminer les causes précises de ce deuxième crash survenu dans le Lot cet été un premier accident le 1er juillet à Vers.
Le pilote avait été grièvement blessé.
Hier, les secours ont été alertés par des habitants de Lacave, voisins de la piste.
Ceux-ci ont vu décoller l'ULM dont le moteur aurait ensuite eu des ratés en altitude.
Maurice Delmas avait miraculeusement survécu à deux précédents crashs d'ULM ces dernières années. «Il s'était posé en catastrophe dans les bois à Loupiac. De son avion, il ne restait que le fuselage. Mais Maurice s'en était sorti. Il avait aussi échappé à un accident du même type, en raison d'un problème de moteur, dans le secteur de Martel où il avait réussi à se poser», relate André Lestrade. Mort dans la pratique d'une discipline qu'il adorait, Maurice Delmas laisse l'image d'un homme courageux, astucieux, prêt à relever tous les défis en dépassant les limites de sa passion pour atteindre l'exaltation.
http://www.ladepeche.fr/communes/lacave,46144.html

Aucun commentaire:

Publier un commentaire