dimanche 29 mai 2016

La foudre s'abat sur le parc Monceau à Paris : un enfant toujours entre la vie et la mort

La foudre est tombée samedi après-midi sur le parc Monceau à Paris. Le dernier bilan communiqué en début de soirée faisait état de de 8 enfants hospitalisés et 3 adultes blessés. Un enfant était toujours hospitalisé en réanimation.
Onze personnes dont huit enfants de 7 à 8 ans qui fêtaient un anniversaire ont été blessées par la foudre samedi après-midi au parc Monceau à Paris, frappé par un violent orage. Un bilan provisoire communiqué vers 17H00 sur place par le commandant Éric  Moulin, porte-parole des sapeurs-pompiers de Paris, faisait état de six blessés graves, dont quatre enfants, avec un pronostic vital engagé pour quatre personnes au total.

Mais le directeur du Samu de Paris, le Professeur Pierre Carli, a donné en fin de journée des nouvelles rassurantes des blessés. Un seul enfant était toujours dans un état grave et se trouvait en réanimation, a-t-il indiqué lors d'un point presse à l'hôpital pour enfants Necker, où une cellule médico-psychologique a été mise pour les familles.

A LIRE >>>   
Orages : chaque année 100 à 200 personnes foudroyées en France

Les blessés les plus graves hospitalisés au moins 24H

Tous les blessés vont rester hospitalisés : une douzaine d'heures pour les plus légèrement atteints, 24 à 48 heures au moins pour les autres. La foudre peut provoquer sur l'être humain "énormément de choses", telles que des brûlures, des lésions traumatiques, des troubles du rythme cardiaque, etc., a expliqué le chef du Samu.

Une forte pluie s'est abattue sur le parc Monceau, dans le 8e arrondissement, en milieu d'après-midi. "C'est en allant se mettre à l'abri, quand ils étaient encore à proximité d'un arbre", que la foudre a frappé le groupe, a expliqué le commandant Moulin.

A VOIR >>>  
La foudre blesse 11 personnes à Paris : que faut-il faire pour se protéger en cas d'orage ? 

Un pompier en civil arrivé le premier sur les lieux

Un sapeur-pompier, qui était de repos, se trouvait à proximité "quand il a entendu du bruit et vu des gens courir partout", a précisé le porte-parole. "Il a vu neuf personnes allongées par terre et a prodigué les premiers soins."

Pascal, ce "héros" grâce à qui un drame plus grave encore a peut-être été évité, a livré plus tard à la presse sa vision des évènements : "Je suis immédiatement intervenu, j'ai fait un rapide bilan, et j'ai vu qu'un des enfants (le plus grièvement touché, ndlr) était en arrêt cardiaque, donc j'ai immédiatement fait un massage cardiaque et une ventilation artificielle, et ensuite j'ai fait alerter les secours." Selon le commandant Moulin, 80 pompiers sont ensuite intervenus.

A LIRE >>>   
Foudre à Paris : le témoignage du pompier en civil arrivé en premier sur les lieux

Une enquête va être menée à la mairie de Paris  

Paris ne figurait pas parmi les zones placées samedi en alerte orange par
Météo France. "La foudre a frappé très brusquement", a souligné peu après l'accident un maire-adjoint du 8e arrondissement, Vincent Baladi, rappelant que le parc Monceau est fréquenté le week-end par de nombreuses familles.

"Un message nous est parvenu en fin de matinée indiquant qu'il y avait un phénomène orageux sur Paris, sans plus", a déclaré sur place Pénélope Komitès, adjointe à la mairie de Paris chargée des espaces verts. Mais il n'y a pas eu de "signalement particulier permettant d'envisager un tel phénomène", a-t-elle regretté, ajoutant qu'une enquête allait être menée.
 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire