mercredi 27 avril 2016

Nouvel accident sur "la route de la mort" : deux jeunes tués

Deux Allemands âgés de 23 et 28 ans sont morts mercredi dans un accident sur la Route Centre Europe Atlantique, réputée très dangereuse. Le drame s'est produit à quelques centaines de mètres du lieu où 12 Portugais avaient récemment perdu la vie
Deux jeunes allemands ont trouvé la mort mercredi matin dans un accident de la route sur la RCEA (Route Centre Europe Atlantique), à Montbeugny dans l'Allier, à quelques centaines de mètres du lieu d'un précédent accident qui avait couté la vie à 12 Portugais il y un mois.

Vers 5H30, leur voiture qui circulait sur une 2X1 voie s'est déportée sur la gauche pour une raison inconnue et a percuté un poids lourd venant en face. Les deux victimes âgées de 23 et 28 ans sont mortes sur le coup.

A LIRE >>>    
Accident mortel dans l'Allier : la RCEA, route de tous les dangers

Le chauffeur du poids lourd hospitalisé en état de choc

Traumatisé, le chauffeur espagnol du poids lourd a été transporté à l'hôpital de Moulins, de même que les chauffeurs polonais de deux autres poids lourds qui ont tenté d'éviter l'accident. La route a été fermée à la circulation dans les deux sens et une déviation a  été mise en place.

Baptisée "la route de la mort", la très accidentogène RCEA enregistre chaque année de très nombreux accidents. Le 25 mars dernier, douze Portugais qui avaient quitté la Suisse à bord d'un fourgon et qui se rendaient dans leur pays d'origine pour les fêtes de Pâques,
ont trouvé la mort dans une collision avec un poids-lourd italien. Le drame avait suscité une vive polémique sur la dangerosité de cette route, qui traverse la France d'est en ouest. Une enquête publique a débuté lundi pour la mise en 2x2 voies de cet axe.

La RCEA a notamment été qualifiée parmi les quatre itinéraires les plus dangereux de France dans le schéma national des infrastructures de transport. Plus de 10.000 véhicules y circulent chaque jour, dont plus de 40% de poids lourds, selon un communiqué du ministre des Transports, Alain Vidalies
 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire