samedi 19 mars 2016

Marseille: enquête administrative après le suicide d'un gardien dans son lycée

Une enquête administrative va être ouverte après le suicide d'un agent d'accueil dans le lycée marseillais où il travaillait . Roger Collomp, agent d'accueil au lycée Perrier de Marseille, s'était suicidé dimanche dernier dans l'établissement, où il résidait.
Cette enquête menée par la région PACA, employeur de l'agent d'accueil, et le rectorat, responsable des personnels éducatifs, doit "analyser le fonctionnement de l'établissement avec les CHSCT( Comité Hygiène et Sécurité des Conditions de Travail) des deux entités", a indiqué le rectorat

"profonde émotion" de Christian Estrosi

Le président Les Républicains de la région PACA, Christian Estrosi avait fait part mercredi dans un communiqué de sa "profonde émotion" après ce décès. Un communiqué dans lequel Christian Estrosi ajoutait "avoir veillé, en relation étroite avec le rectorat, qu'une cellule d'accompagnement psychologique du rectorat soit aussitôt dépêchée et que l'ensemble des dispositifs d'aides soit déployé en lien avec le comité des oeuvres sociales de la région" . "Dans l'état des informations dont elle dispose, la Région n'a eu connaissance d'aucune lettre laissée par la victime et qui serait de nature à expliquer son geste", soulignait-il, tout en demandant au rectorat qu'un "état des lieux sur le climat et le fonctionnement de cet établissement puisse être réalisé dans les meilleurs délais".

Dés mercredi 16 mars la CGT réclamait l'ouverture d'une enquête 

Mercredi dernier, la CGT, syndicat où militait Roger Collomp, avait demandé l'ouverture d'une enquête administrative "impartiale", souhaitant obtenir "des explications" et parvenir à établir "des responsabilités". Le syndicat déclaré notamment dans un communiqué publié avec l'accord de la famille 
L'acte de Roger Collomp est directement lié à ses conditions de travail et aux pressions qu'il subissait depuis des années, et qui s'étaient amplifiées ces derniers temps, jusqu'à une convocation disciplinaire par le services des ressources humaines de la région PACA, aussi indigne que totalement injustifiée

Le syndicat réclame également le reconnaissance de ce suicide "en accident du travail", pointant ce qu'elle qualifie de responsabilités politiques, liées aux méthodes de management de la région, administratives et individuelles dans la mort de l'agent

http://france3-regions.francetvinfo.fr/provence-alpes/bouches-du-rhone/marseille/marseille-enquete-administrative-apres-le-suicide-d-un-gardien-dans-son-lycee-955569.html

Aucun commentaire:

Publier un commentaire