mardi 1 mars 2016

La sexagénaire découverte dans le Tarn ce samedi victime d'une noyade

Concernant la découverte du corps sans vie ce samedi après-midi de Franca Breseghello,67 ans, disparue de son domicile de Rabastens depuis le 13 février dernier, quelques informations supplémentaires ont été portées à notre connaissance par le capitaine Baldé, responsable des opérations de secours ce week-end pour la compagnie de gendarmerie de Gaillac. «La semaine dernière, à nouveau, deux engagements d'équipes cynophiles ont été réalisés jeudi et vendredi par des équipes de plongeurs autonomes de la gendarmerie venus d'Agde et de Martigues. «Ils ont sondé le Tarn en aval de la jetée en direction de Saint-Sulpice. Le débit du Tarn était alors très fort avec environ 110 à 120 m3 par seconde. Samedi après-midi, ce sont des employés de la maison de retraite de Rabastens qui ont aperçu une masse rouge flottant dans la rivière. Ils ont alerté les gendarmes de Rabastens. Munis de jumelles, ils ont identifié la doudoune rouge de la sexagénaire disparue. Les plongeurs autonomes du Service départemental d'incendie et de secours (SDIS) d'Albi se sont rendus sur zone avec des techniciens en identité criminelle du groupement de gendarmerie du Tarn à Albi et des militaires de la brigade de recherches de Gaillac et de la communauté de brigade de Rabastens. Le corps de la sexagénaire a été hissé sur l'embarcation des plongeurs et ramené sur le rivage. Une autopsie a été pratiquée hier à l'institut médico-légal de l'hôpital Rangueil à Toulouse. Un examen qui n'a pas montré trace d'une intervention extérieure confortant la thèse de la noyade de Franca Breseghello
http://www.ladepeche.fr/article/2016/03/01/2286975-sexagenaire-decouverte-tarn-samedi-victime-noyade.html

Aucun commentaire:

Publier un commentaire