samedi 20 février 2016

Un jeune Barthais de 18 ans tué dans un choc frontal

Un Barthais de 18 ans qui circulait à mobylette a été tué, jeudi soir, lors d'un choc frontal avec une automobiliste castelsarrasinoise. Les circonstances de l'accident demeurent incertaines, les gendarmes ont ouvert une enquête.
«Nous sortions d'une réunion à la mairie (jeudi soir) lorsqu'à 200 mètres du village, nous avons aperçu les gyrophares des secours», nous confirmait, hier matin, le maire des Barthes, André Magnac encore sous le choc de cette tragique soirée ayant coûté la vie à Romain Marrou, un enfant du village. Durant près de 45 minutes, en effet, le premier édile assistait impuissant au long massage cardiaque prodigué par les pompiers moissagais et le médecin urgentiste de l'équipe du SMUR. Polytraumatisé, le jeune accidenté qui souffrait notamment de fractures ouvertes du tibia et du péroné, décédait des suites de ses blessures aux alentours de 20 h 15.

Les circonstances de la collision incertaine

Également sur les lieux le capitaine Didier Protois qui supervisait les constatations des gendarmes, cherchait à déterminer les circonstances de cet accident mortel. Elles demeuraient, hier encore, d'autant plus incertaines que la jeune femme ayant percuté le deux-roues, était dans l'incapacité d'être auditionnée. En état de choc, cette Castelsarrasinoise de 19 ans, physiquement indemne, était prise en charge par sa famille. Elle devrait être entendue dans les jours à venir à la brigade de Moissac.
Selon nos informations, il était aux alentours de 18 h 30 lorsque cette automobiliste qui circulait, chemin de Labastide en direction des Barthes, au volant de sa «Peugeot 205», est entrée en collision frontale avec la mobylette 50 cm3 de Romain Marrou.

Des dizaines de fragments du deux-roues éparpillées

Un impact si violent que les enquêteurs découvraient des morceaux du deux-roues éparpillés à plusieurs dizaines de mètres du choc. Sur cette route en rase campagne avec une légère courbe et sans éclairage urbain, la jeune femme a-t-elle été surprise ? N'a-t-elle pas vu le deux-roues à cette heure où l'horizon est entre chien et loup… Hier après-midi, les gendarmes étaient revenus sur les lieux de l'accident pour poursuivre leurs constatations. Quant aux parents du défunt, une notable famille des Barthes, le père en déplacement à Grenoble sur un chantier, et la mère employée au centre social de Moissac qui travaillait au moment de l'accident, ils ont appris la terrible nouvelle en milieu de soirée… Ce nouvel accident fait grimper à trois le nombre de tués sur les routes du Tarn-et-Garonne depuis le début de l'année.

http://www.ladepeche.fr/article/2016/02/20/2281092-jeune-barthais-18-ans-tue-choc-frontal.html

Aucun commentaire:

Publier un commentaire