mercredi 2 décembre 2015

Mort d'un sans-abri à Sète : ils ont pourtant tenté de donner l’alerte...

P lusieurs personnes ont appelé les secours - dont le 115, défaillant - samedi soir alors que le SDF (découvert mort dimanche matin) était encore vivant...
La mort de l'homme de 37 ans, dont le corps sans vie a été retrouvé sur les marches de l'Esplanade dimanche matin aurait sans doute pu être évitée. C'est ce que pensent le patron de la brasserie le Flore à Sète et son serveur, établissement situé à deux pas des lieux du drame. Car, au moment de la fermeture, Paul Vanier et Stéphane Laville ont tenté d'alerter les services de secours, samedi soir, la veille, alors que le SDF, encore vivant, dormait.

Plusieurs signalements

Et ils n'ont pas été les seuls puisque deux couples qui passaient par là, ont aussi téléphoné pour signaler le risque couru par le sans-abri, allongé ivre, en plein vent, insuffisamment couvert pour résister au froid. Un gobelet de thé retrouvé sur place laisse supposer qu'une autre personne s'est inquiétée du sort du malheureux. Cette succession de bonnes volontés pose tout le problème de la façon dont on doit donner l'alerte pour qu'elle soit efficace. Mais, surtout, elle révèle la défaillance du 115, numéro d'urgence du Samu social de l'Hérault.
"Il n'est pas mort dans l'indifférence"
Le relevé d'appels du smartphone de Paul Vanier montre un premier coup de fil samedi à 20 h 06 vers le 18 d'une durée de 46 secondes, puis trois autres vers le 115 à 20 h 07 (18 s), 20 h 08 (6 s) et 20 h 11 (appel annulé). "J'ai téléphoné une première fois aux sapeurs-pompiers qui m'ont dit de m'adresser au 115, mais lorsque j'ai téléphoné au 115, je suis tombé trois fois sur le répondeur", explique le restaurateur. Qui a finalement décidé de rentrer chez lui : "Quand j'ai appris par le journal dimanche après-midi qu'il était mort, ça m'a fait quelque chose. C'est rageant ! Nous étions plusieurs personnes à nous mobiliser. Il n'est pas mort dans l'indifférence..."
http://www.midilibre.fr/2015/12/01/mort-du-sans-abri-ils-ont-tente-de-donner-l-alerte-le-115-numero-de-l-urgence-sociale-aux-abonnes-absents,1250676.php
 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire