mardi 8 septembre 2015

Le 1er adjoint décède à la fête locale

Triste samedi soir, à la fête locale de Saint-Quentin-la-Tour. Alors qu'il organisait les derniers préparatifs de l'apéritif offert par la municipalité, Daniel de Simorre, premier adjoint, a été pris d'un malaise. «Dans l'assistance, il y avait un pompier professionnel et une infirmière, rapporte Alain Toméo, le maire de la commune. Ils lui ont porté les premiers secours. Les pompiers de Mirepoix, puis le SAMU, sont rapidement arrivés sur place. Ils ont tout tenté». En vain, l'élu de 60 ans décède dans la foulée. Aussitôt, le premier édile décide d'annuler le repas de la fête auquel 160 participants avaient répondu présents.
Depuis, c'est tout le petit village de 328 âmes qui est sous le choc. Dans la commune, Daniel de Simorre était très apprécié. «Tous les matins, il se rendait à la mairie. Il était très proche des gens, poursuit Alain Toméo. Il va laisser un grand vide…»
Daniel de Simorre, originaire de Vira, s'était installé à Saint-Quentin-la-Tour il y a de nombreuses années. Conseiller municipal du temps du mandat de Claude Lazerge, il avait été nommé premier adjoint en 2014 par le nouveau maire, Alain Toméo. «Il en avait été très surpris, se souvient le maire. Cette nomination, c'était une façon de mettre en avant ses compétences et sa disponibilité. Il était jeune retraité et s'occupait surtout de suivre les travaux sur la commune. Il me rendait bien des services.» Le maire souligne : «Si je l'ai nommé, c'est aussi parce que c'est lui qui avait reçu le plus de voix lors des dernières élections municipales.» Un gage de sa popularité au village.
Daniel de Simorre était père de deux enfants : Sara, 18 ans, et Franck qui est âgé d'une vingtaine d'années. Ses obsèques ont lieu aujourd'hui, en l'église de Saint-Quentin-la-Tour. Le premier adjoint sera ensuite inhumé à Vira.
 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire