samedi 12 avril 2014

Le maire décède dans un accident tragique

Les habitants et les élus sont sous le choc après l'accident tragique du maire, hier matin, dans son exploitation agricole.

« On est abasourdis. » Hier, la nouvelle du décès du maire Jean-Yves Mainguy s'est rapidement répandue dans la petite commune. « On est sous le choc », poursuit cette habitante.
Hier, vers 9 h, dans son exploitation agricole, le maire épand du lisier sur ses parcelles avec l'aide d'un chauffeur d'une Cuma (Coopérative d'utilisation de matériel agricole), venu d'une commune voisine.
Après quelques rotations, le chauffeur du tracteur entame une marche arrière. Pour une raison indéterminée, l'exploitant s'est retrouvé derrière le tracteur et la tonne à lisier de plusieurs tonnes. Percuté, il a été tué sur le coup. Lors de la manoeuvre, le chauffeur n'a pu que constater le corps sans vie de l'exploitant.
Alertés, les pompiers de Plémet, le Samu de Pontivy et la gendarmerie de Merdrignac sont intervenus sur place pour tenter de la réanimer en vain. Une enquête a été ouverte par la gendarmerie de Merdrignac pour connaître les circonstances exactes de ce tragique accident.
« Une pensée pour sa famille »
Stéphanois d'origine, Jean-Yves Mainguy avait 52 ans. Il était marié, père de deux filles et agriculteur producteur de lait depuis près de trente ans.
Très impliqué dans la vie associative locale, il était présent dans la vie municipale de la commune depuis 1995 et maire depuis 2001.
« Tous les élus sont en deuil. C'était un super-collègue. Discret, dévoué avec beaucoup d'humour. Il savait tempérer les esprits quand cela chauffait un peu. Il était conseiller communautaire à la Cidéral depuis 19 ans et vice-président en charge des sports lors du dernier mandat. Il venait d'être réélu à ce même poste, mardi soir », témoigne Guy Le Helloco.
Pour Gérard Huet, Jean-Yves Mainguy était « un homme d'une très grande compétence. Je suis bouleversé par sa disparition. »
Jean-Noël Lagueux, maire du Cambout, connaissait bien également Jean-Yves Mainguy. « Quelques années nous séparaient. On s'est croisé à l'école tout petit. Nous sommes tous les deux agriculteurs. C'était un maire à l'écoute qui travaillait avec passion pour la collectivité et ses administrés. Cet accident dramatique fait très mal. J'ai une pensée très forte pour sa mère, sa femme et ses deux filles. »
Ses obsèques auront lieu ce samedi, à 14 h 30, à l'église.

http://www.ouest-france.fr/bretagne/cotes-darmor/saint-etienne-du-gue-de-lisle-22210#from-breadcrumb

Aucun commentaire:

Publier un commentaire