vendredi 14 mars 2014

Viella. Le jeune étudiant retrouvé mort près de son domicile

Le corps sans vie de Pierre Brumont, disparu dimanche après-midi, a été retrouvé hier en fin de matinée. L’étudiant de 23 ans a mis fin à ses jours, à 500 mètres du domicile familial.
La disparition d’un jeune étudiant domicilié à Viella s’est terminée de façon dramatique hier. Parti du domicile familial dimanche vers 16 heures, le garçon de 23 ans a été retrouvé pendu à 500 mètres de là. Dans un bosquet, à quelques pas d’une palombière, peu après 11 heures. Un temps évoqué, l’hypothèse d’un suicide n’a fait aucun doute suite à l’intervention des Techniciens en Identification Criminelle du groupement de gendarmerie du Gers. Si pour l’heure, rien ne permet de dater avec certitude le moment du décès, une autopsie devrait être pratiquée sur le corps de la victime dans les jours à venir. Un élément très attendu qui permettra de lever le voile sur certaines zones d’ombre. À commencer par celle concernant la géolocalisation de son téléphone portable. Repéré à une trentaine de kilomètres de Viella, dans les Landes, l’appareil mobile avait contraint les gendarmes à étendre leur zone de recherche.

Brigade cynophile et plongeurs

Mis en œuvre dès le soir de la disparition, le dispositif de recherches avait bénéficié de renforts supplémentaires. En plus d’une quinzaine de militaires déjà sur place depuis lundi, l’arrivée d’une trentaine d’hommes supplémentaires, de la brigade cynophile d’Auch et des plongeurs du groupement de gendarmerie avaient grossi les effectifs en cours de matinée. «Compte tenu des résultats que nous avions, nous avons choisi de faire des recherches plus approfondies», s’est justifié le lieutenant-colonel du groupement gersois Christophe Poussereau. Accompagnés par plusieurs civils, les gendarmes ont quadrillé le secteur en trois zones : la partie boisée, les collines environnantes aidées par la présence d’un hélicoptère du groupement et une dernière en charge de la partie proche du domicile. Ce sont les hommes présents sur ce domaine, qui en fouillant les granges et hameaux alentours, sont tombés sur le corps sans vie du jeune homme.

Un garçon mélancolique

Revenu au domicile familial changer de chaussures après une promenade, le Gersois avait déposé son sac et était reparti aussitôt après avoir échangé quelques mots avec son père. Inquiets de ne pas le voir revenir, ses parents avaient fini par prévenir les gendarmes en soirée. D’humeur mélancolique, le jeune adulte traversait une période de questionnement sur sa vie professionnelle et personnelle. Il avait abandonné fin janvier ses brillantes études de psychologie à l’université Toulouse Le Mirail, où il était inscrit en master.

http://www.ladepeche.fr/article/2014/03/14/1839257-viella-le-jeune-etudiant-retrouve-mort-pres-de-son-domicile.html

Aucun commentaire:

Publier un commentaire